Quelles sont les nouveautés 2018 pour la loi Pinel

Comparée à la loi Pinel de l’an dernier, la loi de cette année fait l’objet de quelques changements. Ces changements sur le dispositif Pinel, seront appliquées pour les quatre prochaines années. L’objectif étant de recentrer la loi Pinel sur les zones où la disponibilité des logements est insuffisante par rapport à la demande. Il convient donc de connaître les modifications apportées pour cette année avant d’investir dans le cadre du dispositif Pinel.

Les mesures du gouvernement pour la loi Pinel en 2018.

Les nouveautés concernant la loi Pinel pour 2018 concernent ses zones d’application. Le dispositif Pinel s’applique aux biens immobiliers se trouvant dans les zones suivantes : Les zones A et A bis qui correspondent à Paris et son agglomération, la zones B1 représentant les grandes agglomérations françaises de plus de 250 000 habitants ainsi que quelques villes du littoral de la Corse, la zone B2 regroupant les communes ayant entre 50 000 et 250 000 habitants et enfin la zone C qui désigne le reste du territoire. A partir du 1er janvier de cette année, la zone C et la zone B2 seront exclues du dispositif Pinel. La zone B2 fera l’objet de quelques exceptions pour l’année 2018 mais passée cette date elle ne pourra plus bénéficier du dispositif. Seules les zones A, A bis et B1 seront désormais éligibles. Ces zones présentent en effet une forte demande concernant les logements. L’offre ne pouvant satisfaire la demande, les investisseurs trouveront plus facilement un locataire pour leur bien. Sachez en davantage sur ce propos en allant ici.

Les investissements locatifs Pinel en 2018.

En dehors de ces changements, les avantages de la loi Pinel pour 2018 restent les mêmes pour les zones encore éligibles. Elle permet toujours aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt pour un montant équivalent à un pourcentage du prix de leur investissement. Cette réduction présente les mêmes pourcentages, soit 12%, 18% ou 21% pour des durées de location respectives de 6 ans, 9 ans ou 12 ans. Les biens immobiliers concernés devront se plier aux règles de performance énergétique. Seul les biens neufs, rénovés ou acquis en l’état futur d’achèvement seront éligibles. Concernant les loyers et le revenu des locataires, les plafonds restent les mêmes que celles d’avant. L’objectif de la loi Pinel étant de permettre aux foyers modestes d’accéder plus facilement à un logement tout en permettant aux investisseurs de se constituer un patrimoine grâce aux économies réalisées sur leurs impôts. Le montant total des investissements se limitent toujours à 300 000 euros par ans pour un prix n’excédant pas 5 500 euros par mètre carré. Pour cette année, avant d’investir dans le cadre de la loi Pinel, il est important de bien choisir son bien, surtout sa situation géographique.

Quelles sont les nouveautés 2018 pour la loi Pinel

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés